Programme 2020-2021

Elizabeth Brockway/The Daily Beast/Getty

Le format des séances sera adapté aux conditions sanitaires en vigueur. Les séances se dérouleront en français et en anglais. Le « book club » est animé par léquipe du séminaire, les horaires et les lieux (ou liens) des séances seront précisés prochainement.

  • 28 septembre, 13h-15h : La gauche et les Africain·s-Américain·s aux Etats-Unis, le renouveau des luttes communes? avec Sylvie Laurent (Sciences Po) et Audrey Célestine (Université de Lille). Inscription obligatoire ici.
  • 7 octobre, 11h-12h : BOOK CLUB Philip S. Foner, American Socialism and Black Americans from the Age of Jackson to World War II, Greenwood Press, 1977 (Marie Plassart, Université Lyon II)
    Séance en visioconférence
    Des extraits de l’ouvrage ici (mot de passe DSA)
  • 4 novembre, 11h-12h : BOOK CLUB  Stephanie E. Jones-Rogers, They Were Her Property: White Women as Slave Owners in the American South, Yale UP, 2019; Daina Ramey Berry, The Price for Their Pound of Flesh: The Value of the Enslaved from  Womb to Grave in the Building of a Nation, Boston: Beacon Press, 2017 (Hélène Quanquin, Université de Lille). Séance en visioconférence. Inscription par mail à: helene.quanquin@univ-lille.fr.
  • 13 novembre, 17h-19h : Retour sur les élections présidentielles au Etats-Unis, avec Mathieu Magnaudeix (Mediapart)
  • 9 décembre, 10h-12h : Marx journaliste : une voie du socialisme aux États-Unis ? avec Alexia Blin (Université Sorbonne Nouvelle)
  • 13 janvier, 10h-11h :  Cycle Marx Discussion autour d’un corpus d’articles de Marx   sur les Etats-Unis (1861-1880) avec Alexia Blin (Université Sorbonne Nouvelle)

  • 18  janvier : BOOK CLUB Tobias Higbie, Labor’s Mind. A History of Working-Class Intellectual Life, U. of Illinois Press, 2019 (Alice Béja, Sciences Po Lille)
  • 25 janvier: Cycle Du Bois (1), 10h-11h : discussion autour d’un corpus d’écrits de W.E.B. Du Bois (Marie Plassart, Université Lyon 2)
  • 1er février: Cycle Du Bois (2), 10h-11h : discussion autour d’un corpus d’écrits de W.E.B Du Bois (Marie Plassart, Université Lyon 2)
  • Février-mars 2021 : séances spéciales « Black History Month » avec notamment la participation de Charisse Burden Stelly (Carleton College) et Nicolas Martin-Breteau (Université de Lille) .
  • 17 mars 2021 16h-18h : Native entrepreneurialism, tribal capitalism, avec Brian Hosmer (Oklahoma State University)
  • 7 avril:  BOOK CLUB Ray Ginger, The Bending Cross. A Biography of Eugene V. Debs, Haymarket, 2007 [1947] (Mathieu Bonzom, Université Paris I)
  • 14 avril 2021, 10h-12h : Mouvements féministes et syndicaux depuis les années 1960 aux États-Unis : quelles proximités avec quelle gauche ? avec Pauline Delage (CRESPPA-CSU) et Émilien Julliard (Paris-Dauphine)
  • 5 mai 2021, 10h-11h (sous réserve) : BOOK CLUB Landon R.Y. Storrs, The Second Red Scare and the  Unmaking of the New Deal Left, Princeton UP, 2013; Alan Wald, The New York Intellectuals: The Rise and  Decline of the Anti-Stalinist Left from the 1930s to the 1980s, University of North Carolina Press, 1987 (Clément Petitjean, Université Paris 1)
  • 12 mai 2021, 10h-12h (sous réserve) : Comment faire quand on aime (ou qu’on n’aime pas) ses enquêté·e·s ? Objets politiques et positionnement de recherche séance collective avec entre autres Marion Douzou (Université Lyon 2), Clément Petitjean (Université Paris 1), Bradley Smith (Université Paris Nanterre)

Du socialisme en Amérique

The S-word is now a buzzword! À en croire les éditoriaux des grands quotidiens ou les statistiques des moteurs de recherche, le spectre du “socialisme” fait depuis quelques années un étrange retour aux États-Unis. À la faveur de cette actualité énigmatique, ce séminaire se propose de revisiter l’ensemble de la trajectoire historique des organisations, mouvements, militant.e.s, publications et autres entités socio-politiques relevant sous différentes modalités et à des degrés divers du socialisme, du mouvement ouvrier, syndical ou social, de la gauche, du communisme, du marxisme, de l’anticapitalisme, du radicalisme…
Nous procéderons par la relecture de travaux anciens ou plus récents, et la mise en relation de recherches actuelles avec l’ensemble de mots-clés auxquels peut renvoyer le “S-word”. Par cette démarche, notre séminaire soutiendra le développement de nouveaux travaux historiographiques, sociologiques, politiques, culturels ou littéraires, pluri- et interdisciplinaires, centrés sur l’histoire et l’actualité du socialisme et de ses avatars — leurs succès, leurs échecs, leurs débats théoriques et stratégiques, la répression à laquelle ils ont plus d’une fois succombé, les défis qu’ils ont su relever ou qu’ils trouvent sur leur chemin aujourd’hui.
Une telle approche n’implique aucun réductionnisme de classe, et nous aborderons ce faisceau thématique à la lumière des multiples formes d’oppression (notamment de genre et de race) qui se combinent à l’exploitation sociale dans le passé et le présent du capitalisme étatsunien.
Elle implique en revanche de se déprendre d’interprétations souvent exceptionalistes et/ou anhistoriques, faisant du socialisme sous toutes ses formes un fait exogène, un corps étranger aux États-Unis, et réduisant à néant la capacité d’agir des individus et collectifs s’en réclamant, ou le combattant. Il s’agit de restituer à l’histoire du socialisme, de ses forces et de ses limites, son caractère proprement politique.
Sans recherche d’une impossible neutralité, nous nous efforcerons de rendre compte de nos positions spatio-temporelles et socio-politiques respectives, et leur relative convergence dans une volonté de critique de démarches intellectuelles à caractère conservateur ou “de consensus”, à partir des enjeux politiques, sociaux et environnementaux du temps présent.
Au fil des séances, nous espérons ainsi esquisser une réflexion par la pratique sur la nature du travail universitaire, à l’aide des nouveaux moyens et outils disponibles pour l’accomplir, à l’instar des ressources en ligne à vocation éducative (crowd-sourced syllabi), de projets collaboratifs tels que “Colored Conventions” (http://coloredconventions.org/) ou “Black Perspectives” (https://www.aaihs.org/black-perspectives/) — parmi de nombreux exemples de nouvelles pratiques d’élaboration et de publication de savoirs voués à devenir de diverses façons, mais concrètement, des biens communs.